< Retour

La communication non violente

  « la violence sous quelque forme qu’elle se manifeste est un échec »
JP Sartre

 

Notre société condamne la violence, mais s’accommode d’un certain niveau de violence.Que cette violence soit politique, culturelle, sociale… elle trouve son origine dans les rapports quotidiens que nous entretenons avec les personnes qui nous entourent.Nous sommes conditionnés à penser que la violence est souvent inévitable, justifiable voire souhaitable.


La non violence cherche des réponses dignes. Elle permet de ne pas se soumettre à davantage d’injustices. Elle a démontré dans l’histoire son efficacité, que se soit à travers d’illustres personnages tels que Gandhi, ou la chute du mur de Berlin.On ne cherche pas à nier la violence mais à la transformer en une alternative constructive.

L’ ADAA propose des séances de sensibilisation à destination des bénévoles et de tous les volontaires dans un premier temps. Elles pourront être étendues vers le public en général, les associations et autres structure intéressées.

 

Ces rencontres sont organisées par Madame V. Latreuille, coordinatrice de l’Epicerie Sud qui a suivi une formation spécifique « régulation non violente des conflits ». Elle vise à apporter des moyens pour éviter la montée de l’agressivité ou pour l’apaiser si elle est déclenchée. Il s’agit de réguler les inévitables conflits qui surviennent de les gérer de façons constructives, sans s’abimer soi même, ni abimer l’autre.

 

En interne, c’est oser exprimer nos désaccords, et réussir à entendre que l’autre à des divergences d’opinions avec soi, avec les règles sans pour autant être laxiste. On peut comprendre les éléments qui conduisent quelqu’un à un comportement de type violent mais on ne peut en aucun cas l’accepter. La vie collective n’est possible que dans le cadre de lois et règles qui protègent chaque citoyen, chaque usager, chaque professionnel.

Plus largement la non violence c’est un rapport engagé à la société. La non violence peut réinventer une société civile riche, intrépide, créative et sage.Loin des clichés de la passivité, la Communication Non Violente agit et réagit.